web 2.0

Courir pieds nus : pourquoi et comment ?

courir pieds nus vibram fivefingersCe matin, j’ai enfilé mes Vibram Fivefingers, ce sont des chaussures minimalistes qui sont conçues pour imiter les sensations des pieds nus, et je suis allé courir quelques kilomètres.

Ensuite, j’ai enlevé mes chaussures et j’ai recommencé à courir pieds nus sur une petite distance. J’ai ressenti une vrai sensation de liberté !

Les avantages de libérer vos pieds de leurs carapaces sont multiples, et cela pourrait même faire disparaître certains de vos problèmes.

Le minimalisme

C’est après la lecture du formidable livre de Léo Babauta : L’art d’aller à l’essentiel, que j’ai découvert un intérêt pour le minimalisme.

Le minimaliste, c’est profiter de chaque instant que la vie nous offre, en se contentant du minimum.

C’est se rapprocher de ce que l’on est vraiment et de ce qui est vraiment important pour nous, sans se laisser encombrer par le superflu.

Cette philosophie peut s’adapter à un tas de domaines différents, comme la détermination de nos objectifs de vie, mais aussi à la façon même dont on agit chaque jour afin de les réaliser.

La recherche de la simplification m’a poussé à me rapprocher de la nature et de l’essence de chaque chose.

C’est alors que j’ai découvert le barefoot running, en français la course à pieds nus.

Retirer ses chaussures est à la mode en ce moment, vous en entendrez certainement beaucoup parler dans les prochains mois.

Je suis entrain de terminer des étude d’Ostéopathie et j’avoue que cette idée m’a d’abord paru farfelue. Courir sans aucun amorti sous le talon me semblait traumatisant, et je n’y voyais aucun intérêt.

Après m’être correctement informé sur le sujet et avoir tenté l’expérience, je ne sors plus jamais avec mes baskets.

Une histoire d’évolution

Pour commencer, j’aimerais vous rappeler que notre corps a pendant des millions d’années évolué et s’est parfaitement adapté à toutes les contraintes qu’il a subi, c’est pour cela que nous sommes encore ici aujourd’hui.

Nos pieds n’y ont pas échappé et sont devenus des outils extrêmement performants pour nous mouvoir.

Les chaussures ne sont apparues que dans les années 1900 et ont été popularisées vers 1960.

Notre corps a donc toujours été adapté à courir pieds nus. Mais allons plus loin :

Si vous faites de la course à pieds, on vous a surement poussé à acheter des chaussures avec un rembourrage sous le talon, et si vous vous êtes déjà blessé, on vous a certainement conseillé d’acheter de meilleures chaussures, comme les Asics Gel que j’ai longtemps utilisés.

Pourtant, la vérité est tout autre.

Les chercheurs ont découvert que les baskets et autres chaussures de sport modifient notre démarche naturelle, qui nous protège normalement des impacts de la course.

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, le coureur qui porte des chaussures (à gauche) a un rembourrage sous le talon, donc il attaque le sol avec cette partie du pied.

Le coureur à pieds nus (à droite) n’a pas d’amorti donc il atterrit naturelement sur l’avant pied ou le milieu du pied.

Cette technique naturelle de course a de nombreux avantages, et contrairement aux idées reçues, elle est bénéfique pour le corps.

Pourquoi courir pieds nus ?

Quand je cours pieds nus, je me sens léger, je suis libre dans mes mouvements et ma posture est bien meilleure. Ma foulée est naturelle et mes mouvements sont fluides.

Chacun de mes orteils et chaque zone de la plante de mon pied peut remplir parfaitement son rôle et me donne des informations proprioceptives supplémentaires qui me permettent d’avoir un bon équilibre et de bonnes sensations.

Je suis pleinement conscient du type de terrain sur lequel je cours et cela m’aide à m’ancrer dans le moment présent.

Il est vraiment très agréable de sentir la surface du sol sous ses pieds. Ces sensations sont merveilleuses : froid, chaud, humide, sec, nervuré, sableux, texturé, doux, pelucheux, rugueux, dur, mou…

Dans la vie, toutes les sensations que l’on ressent sont merveilleuses si on leurs prête notre pleine attention. C’est fabuleux de pouvoir ressentir pleinement chacune d’elle. Pensez par exemple à la sensation de manger, de nager, d’être allongé dans l’herbe au soleil, d’être entrain de vous réchauffer près du feu crépitant d’une cheminée, ou d’embrasser votre partenaire sous la pluie.

La course pieds nus me permet de me reconnecter avec un tas de sensations agréables.

D’autres bienfaits cachés de la course pieds nus

Plus que le bien-être et la liberté que la course à pieds nus peut m’offrir, il y a d’autres bienfaits importants.

Courir pieds nus renforce les muscles de vos pieds et de vos jambes. Certains muscles ne sont jamais utilisés lorsque vous courez avec des chaussures, alors que pieds nus, chacun de vos orteils a la possibilité de remplir sa fonction.

D’ailleurs, vous le remarquez rapidement par les incroyables courbatures que vous aurez dans les mollets après vos premières sorties si vous commencez trop vite ;-)

De plus, vous tonifiez votre voute plantaire et vous améliorez sa fonction de répartition des contraintes. Cela permet de lutter efficacement contre l’affaissement de l’arche interne du pied.

Vous dépensez moins d’énergie. En plus du poids des chaussures, les coureurs qui posent le talon en premier à cause de leurs chaussures perdent beaucoup d’énergie à chaque choc sur le sol. Les coureurs pieds nus posent d’abord l’avant pied, ainsi, tous les tissus du pied emmagasinent l’énergie et la restituent comme un véritable élastique. La course pieds nus est plus fluide et plus économique. Des études ont montré qu’un coureur pieds nus dépense au minimum 5% d’énergie en moins (Renvoi et al, 2005;. Squadrone et Gallozzi, 2009).

Pour la même raison, le corps des coureurs pieds nus subit beaucoup moins de contraintes lors de chaque impact. En effet, le pied est un ingénieux système d’amortissement qui permet de réduire considérablement les forces qui s’exercent sur le corps à chaque foulée. Aucune chaussure, même neuve, n’est capable de ne serait-ce qu’approcher les performances d’amortissement d’un pied.

En attaquant le sol sur l’avant pied ou le médio-pied, comme le font naturellement les coureurs pieds nus, on diminue radicalement les vibrations et les forces qui s’exercent sur l’ensemble du corps, ce qui permet de diminuer les blessures comme les périostites tibiales, les tendinites, ou les fasciites plantaires, qui sont souvent des pathologies dues au stress provoqué par les impacts.

En plus de la diminution de ces pathologies, je ne vous parle même pas de toutes les douleurs musculo-squelettiques qui disparaissent suite au retour à une foulée naturelle. De nombreuses personnes témoignent de la disparition de leurs douleurs de chevilles, genoux, hanches, lombaires, etc.

D’un point de vue biomécanique, ces témoignages se tiennent complètement, et je peux moi même témoigner de leurs véracités.

Les chaussures minimalistes

Même si de nombreuses tribus primitives (comme les indigènes Tarahumara du Mexique) continuent de faire tout pieds nus, les chaussures ont également des avantages, notamment la protection de vos pieds contre notre environnement urbain. D’ailleurs, les indigènes recouvrent quelques-fois leur plantes de pieds de fines lamelles de bois afin de ne pas se couper aux feuilles qui recouvrent souvent le sol.

Les chaussures minimalistes comme les Vibram Fivefingers sont des chaussures qui protègent vos pieds, mais avec des semelles si fines et souples qu’elles permettent de reproduire à merveille les sensations de la marche ou de la course à pieds nus.

Il existe différents modèles de Vibram Fivefingers, mais celles que j’ai choisies semblent être les plus polyvalentes d’après mes recherches, ce sont les Vibram Fivefingers KSO.

vibram fivefingers kso

Le modèle Vibram Fivefingers KSO

En plus du look d’enfer qu’elles vous donnent ( ;-)), les chaussures Vibram Fivefingers KSO peuvent se porter pour un tas d’activités. Elles sont parfaitement adaptées à la course à pieds nus, à l’escalade, à la randonnée, puisque le tissu qui couvre le haut du pied permet d’éviter que des gravillons entrent dans la chaussure, mais aussi à tous les sports à forts déplacements latéraux comme les arts martiaux ou les sports de raquette par exemple. Vous pouvez les porter pour toutes sortes d’activités en intérieur ou en extérieur. Il existe même des modèles pour les sports aquatiques, ou d’autres pour le Trek.

Je ne regrette pas mon achat, ces chaussures sont comme une seconde peau, d’ailleurs, j’ai même l’impression d’oublier de me chausser lorsque je sors de chez moi !

4 conseils pour commencer à courir en vibram fivefingers sans vous blesser

J’aimerais maintenant vous faire profiter de mon expérience afin de vous guider si vous décider de commencer à courir pieds nus.

Gardez à l’esprit que vous n’êtes pas habitués à la course à pieds nus et que cette transition vers un retour à une course plus naturelle doit se faire lentement et en restant à l’écoute de votre corps.

Réveillez vos pieds

Regardez la vidéo ci-dessous, elle vous présente des exercices et des échauffements parfaits pour vous refamiliariser avec vos pieds et vous échauffer convenablement avant de vous lancer.

Vous y apprendrez également comment bien enfiler vos chaussures minimalistes.

Comment courir pieds nus ou en chaussures minimalistes ?

La technique de course pieds nus est naturelle, faites confiance à vos sensations ! Cela m’a d’ailleurs surpris, lors de ma première séance, j’ai immédiatement fait la transition sans y faire attention. Je n’ai eu aucune douleur ni aucune gêne, seulement une incroyable sensation de liberté et de légèreté, que du bonheur :-)

Vous n’allez pas attaquer le sol avec le talon mais avec l’avant pied ou le milieu du pied. C’est seulement après ce premier contact du pied, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus, que le talon va doucement venir effleurer le sol.

Vous n’allez pas vous pencher en avant comme avec des chaussures de course à pieds, vous allez vous tenir plus droit, à l’aplomb.

Vous allez faire des pas plus petits, avec des foulées plus rapides.

A l’écoute de vos sensations

La chose la plus importante est d’y aller progressivement. Les muscles profonds de vos mollets et de vos pieds sont atrophiés, ils n’ont plus l’habitude de travailler, et les reconstruire demandera du temps.

Lors de votre première sortie, vous allez rapidement ressentir des contractures dans vos mollets, vous ne devez surtout pas courir plus de 1 ou 2 km.

A la première douleur, arrêtez immédiatement, ne forcez pas, ou vous risquez de vous blesser et de devoir vous arrêter complètement pendant plusieurs semaines.

Même en ne courant que 5 minutes, vous aurez très certainement des courbatures pendant quelques jours, témoignant du réveil difficile de tous vos muscles endormis.

Après avoir récupéré, vos séances suivantes devront également être courtes et vous devriez augmenter votre temps de course d’au maximum 10% par semaine.

Au fil des séances, vous aurez de moins en moins de courbatures et vous pourrez courir de plus en plus longtemps et de plus en plus vite.

Après quelques semaines, voir quelques mois, vous serez complètement adapté à cette nouvelle démarche.

Cette transition est longue et demande une grande écoute de votre corps mais croyez-moi, ça en vaut le coup !

Etirez-vous

Après chaque séance, il est impératif de vous étirer.

Plus vous vous étirez, et plus vous vous massez les mollets et les pieds, plus vous progresserez rapidement et en diminuant les risques de blessure.

Voici 3 étirements des mollets que vous devez impérativement pratiquer après et entre chaque séance.

etirements mollets fivefingers

etirement mollet debout fivefingers

Note : Les 2 images du haut sont 2 étirements différents. Il est important d’étirer le mollet avec la jambe tendue ET avec la jambe légèrement fléchie, de façon à étirer les muscles poly et mono-articulaire qui constituent le mollet.

Attention, vous devez insister sur ces 3 étirements, mais ils ne suffisent pas, vous devez également faire une séance d’étirements complète du corps comme après toutes séances d’activité physique.

On a facilement tendance à zapper les étirements alors qu’ils sont nécessaires à une bonne récupération et sont la solution à beaucoup de douleurs ou de blessures récurrentes.

Lorsque vous faites un étirement, allez à une position de tension assez forte mais non douloureuse, et patientez au minimum 1 minute. Ensuite, allez plus loin, et patientez à nouveau 1 minute. Je vous conseille de répéter cela au moins 2 ou 3 fois. C’est ainsi que vous étirerez efficacement vos muscles. La respiration doit également être ample, c’est elle qui permet de déclencher plus facilement le relâchement du muscle.

Où acheter ses chaussures minimalistes ?

Les Vibram Fivefingers sont réputées pour être les meilleures chaussures minimalistes et pour les utiliser régulièrement, je vous les conseille.

Ne tentez pas les achats sur des sites que vous ne connaissez pas car ces chaussures sont victimes de leur succès et beaucoup vendent des contre-façons.

Voici le site du distributeur officiel des Vibram Fivefingers en France : CommePiedsNus.com

J’ai réussi à obtenir un code promo pour les lecteurs du Blog Bien-être, il vous permettra de bénéficier de 10% de réduction sur toutes vos commandes réalisées sur la boutique www.commepiedsnus.com

Ce code promo est à insérer lors de votre commande pour profiter de la réduction : GM-122015

Références

Quelques-uns des sites qui m’ont aidé dans ma sélection de chaussures ainsi que ceux qui ont répondu à beaucoup de mes questions.

Foire aux questions sur la barefoot running (anglais)

– Communauté sur le barefoot : Barefooting.eu (anglais)

– NoobCoureur : Guide des chaussures

– Habitudes-Zen : La philosophie des pieds nus (la traduction d’un article de Léo Babauta, auteur du livre « L’art d’aller à l’essentiel« )

– La boutique officielle : Vibram Fivefingers

– Le distributeur Français officiel : CommePiedsNus.com ( code promo -10% + frais de port offerts : GM-122015 )

– ScienceNOW – The Shocking Truth About Running Shoes (anglais)

Barefoot Runner (anglais)

Sports Science: Barefoot Running (anglais)

Conclusion

J’espère que cet article aura répondu à vos questions et qu’il vous aura convaincu de faire au moins un essai.

Quant à la vitesse de progression, retenez que tout le monde est différent et que la seule chose qui compte est d’écouter vos sensations et de les respecter si elles vous disent que vous allez trop loin.

Laissez-moi un commentaire ci-dessous et n’hésitez pas à partager vos expériences et à me poser vos questions.


Ces articles devraient également vous intérésser:

27 réponses à “Courir pieds nus : pourquoi et comment ?”

  1. coco dit :

    Vraiment intéressant ces chaussures ! je ne connaissais pas mais ne sentons pas trop les cailloux ? car la semelle à l’air très peu épaisse !

    • Salut coco !

      J’avais aussi cette appréhension.

      Il existe différents modèles adaptés aux différentes surfaces, mais les Fivefingers KSO sont les plus polyvalentes.

      Avec les KSO je cours aussi bien sur le bitume, que les graviers, les rochers, l’herbe, ou la terre. Il n’y a aucun souci !

      Je sors même avec quand il pleut et l’humidité qui peut y rentrer ne gène pas du tout.

  2. cuvillier dit :

    bonjour
    oui et cela peut expliquer en partie la performance des coureurs aafricains
    quant aux tribus mexicaines citées paradoxe énormes au niveau hygiène de vie et course à pied ( alcool) leur chaussure faite avec pneu de récupération
    meme problématique en intérieur ou un bien etre certain en étant pied nu sur carrelage moquette ett autre pelouse …. faut virer les pantoufles et autres chaussures d’intérieur

    • Bonjour et merci pour ton commentaire.

      Parfaitement, on a pas idée des perturbations posturales, entre autres, que l’on impose à notre corps en changeant continuellement de chaussures et pantoufles.

      Je n’ai pas compris ce que tu voulais dire par rapport au paradoxe sur les tribus mexicaines (alcool) ?

      Geoffrey

  3. Kenan dit :

    Merci pour ce tuto!

    Ça m’a donné envie de les acheter.

    Mais tu les utilises avec des chaussettes ou sans?
    Si tu les utilise sans, n’y a t-il pas des frottements trop importants qui peuvent occasionner des ampoules?

    • Bonjour Kenan,

      j’ai acheté une paire de chaussettes mais je les utilise la plupart du temps pieds nus, c’est beaucoup plus agréable.

      Je n’ai aucun problème de frottement, les fivefingers sont comme une seconde peau ! Il faudrait que je les essaie dans un sport comme le badminton où j’ai toujours eu beaucoup d’ampoules en pratiques intensive avec des baskets normales.

      Je viens d’ajouter le code promo qui donne la réduction de 10%.

      Geoffrey

      • Kenan dit :

        Ça y est! C’est commandé!

        Le code promo marche nickel.
        J’ai vraiment hâte de les essayer.

        • Super n’hésite pas à me tenir au courant de tes impressions, et surtout vas-y très progressivement, ma première séance n’a durée que 5 minutes, et pas beaucoup plus pour la suivante :-)

          Je l’ai est mise ce matin pour aller courir en forêt avec un terrain de cailloux, racines, boue et flaques, et je n’ai pas eu de souci particulier avec mes KSO, même sur ce terrain hostile ;-) Je ne regrette pas mon choix !

      • Erik dit :

        Bonsoir Geoffrey et merci pour ton blog intéressant.
        Tu mentionnes une vidéo dans ton paragraphe titré
        « Réveillez vos pieds »

        « Regardez la vidéo ci-dessous, elle vous présente […] »
        mais je ne vois pas de vidéo… a-t-elle disparu ou bien peux-tu m’indiquer où se trouve le lien pour la retrouver?
        D’avance merci.
        PS/ j’ai un ami, Paul Mérino, qui porte ce type de chaussure et aujourd’hui je me suis lancé! je les ai achetées et grâce à ton code promo , à un meilleur prix! merci!

        • Bienvenue Erik et merci pour ton commentaire :-)

          Il s’agissait en effet d’un problème technique je viens de corriger le problème pour la vidéo. Tu y verras de nombreux échauffements à pratiquer impérativement avant toutes tes séances.

          Je suis content que le code promo serve, tiens-moi au courant de ton expérience, et surtout tout doux au début, il faut prendre le temps de se réadapter !

          Geoffrey

          • Kenan dit :

            Ça y est je les ai testé!

            Pour dire vrai, ma première séance a duré 10min. On est tenté de courir plus longtemps tellement on prend du plaisir avec les vibram.

            Et je l’ai payé de 3 jours de courbatures… Mais à la suite de la 2e séance (10 min aussi), les courbatures étaient beaucoup moins importantes.

            Quand je courrais avec des chaussures conventionnelles, j’avais toujours des courbatures au niveau du tibial antérieur (ce qui soulignait le fait que mon talon touchait en premier le sol).
            Mais avec les vibram, les courbatures se sont faites au niveau des mollets.

            On a des très bonnes sensations du relief de la piste. Le choc avec les cailloux est très bien amorti par les semelles.

            Le petit point à souligner est que mon petit orteil frotte un peu quand je cours (mais cette sensation est vite oubliée après quelques minutes). Mais peu être que la forme de mes doigts de pied est un peu bizarre… :)

            Bref j’estime que cet achat vaut le coup. Je n’aimais pas particulièrement le footing avant. Mais avec les vibram je me sens plus à l’aise et j’ai les pieds qui ne sont pas comprimés.

            J’attends maintenant de voir sur le long terme ce que ça donne…

          • Salut Kenan,

            merci pour ton retour d’expérience :-)

            Je suis content que les Vibrams t’aient procuré autant de plaisir qu’à moi.

            Les frottements sur tes orteils vont certainement diminuer au fur et à mesure de tes entrainements. Cela seulement si tu marches souvent pieds nus et que tu ne portes pas de chaussures qui te compriment les pieds à longueur de journée !

            J’ai visité ton très beau blog sur la Réunion, je suis sûr qu’avec les Vibrams tu vas encore plus te régaler lors de tes randos dans ce cadre de rêve :-)

  4. Michel dit :

    bonjour
    merci pour cet article . Effectivement la marche pieds nus est la marche de nos lointains ancêtres et des tribus encore aujourd’hui se déplace de cette manière. Je n’ai pas pratiqué la course pieds nus mais à partir du printemps je marche le plus souvent sans chaussure. Au début les premiers sont un peu douloureux mais petit à petit la corne se forme et la on peut profiter pleinement des sensations que le sol procure
    Michel

    • Bonjour Michel,

      je pense que sur un terrain entièrement naturel, on peut marcher pieds nus sans problème avec un peu d’habitude et il n’y a que des avantages à cela.

      C’est dommage car aujourd’hui la plupart des parcs sont souillés de morceau de verre ou autre détritus.

      C’est là que les chaussures minimalistes sont idéales.

      Merci pour ton commentaire :-)

  5. Charline dit :

    Bonjour Geoffrey,

    Ton article est super intéressant. Je suis comme toi en études d’ostéopathie, et intimement persuadé que la marche pied nu est un élément indispensable au bon équilibre dynamique du corps. Je pense que la nature nous a déjà doté de l’indispensable à la naissance, sinon nous serions nés avec des baskets aux pieds non ?^^
    Cependant je me demande si ce type de course à pied est adapté au milieu urbain (sur les trottoirs et le goudron) ?

    Bonne continuation, et merci pour cet article

    Charline

    • Salut Charline et bienvenue :-)

      Où est-ce que tu étudies ? Je suis à Lille !

      Je me suis fait la même réflexion que toi sur les surfaces de course mais il semble qu’une fois pieds nus la surface n’importe peu. En effet, une fois que l’on atterrit sur la pointe ou sur le médio pied, le talon ne fait qu’effleurer le sol. La course pieds nus est d’ailleurs ultra silencieuse !

      Je t’avoue qu’encore ce matin pendant mon footing, j’ai essayé de trouver des différences de sensations terre/bitume pour répondre à cette question.

      Peut-être que le livre Born to run qui a lancé cette « mode » en parle mais je ne l’ai pas encore acheté.

      Geoffrey

  6. Kermitte dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant. Est-ce que ces chaussures peuvent aider les gens qui ont les pieds plats ou creux ?
    J’ai les pieds plats et porte habituellement des semelles dans mes chaussures. J’ai parfois mal aux genoux à cause de ma posture lorsque ma semelle se fait un peu veille.
    Quelles seraient la manière de tester ces chaussures ?
    Je suis adulte et on m’a toujours dit que les pieds plats étaient irréversibles. Je pratique l’accupresion et le massage pour tenir mes pieds en forme. Avez-vous d’autres suggestions pour les pieds plats?

    Merci Kermitte

    • Bonjour Kermitte,

      merci pour le commentaire !

      Tout dépend depuis quand vous avez les pieds plats.

      Environ 20% de la population a les pieds plus ou moins plats, mais seule une petite partie a les pieds plats depuis la naissance.

      La majorité des pieds plat sont acquis, à cause de nos habitudes modernes.

      Il faut renforcer votre voute plantaire et exercer les muscles profonds de vos pieds et mollets qui n’ont plus l’habitude de travailler.

      Marchez au maximum pieds nus, marchez dans le sable, continuez de vous faire masser, faites des exercices de renforcements :

      Vous pouvez écarter au maximum les orteils et tenir la position 10s, 10 fois par jour à chaque pieds.
      Vous pouvez courir quelques minutes tous les jours sur un tapis de course sur la pointe des pieds pour renforcer vos muscles et ligaments.
      Vous pouvez également articuler vos pieds pour redonner de la mobilité aux articulations qui joignent les 26 os de chacun de vos pieds ou vous rendre chez un ostéopathe qui vous aidera.

      De nombreuses personnes retrouveront des pieds plus toniques et moins plats grâce à ces solutions, et d’autres resteront avec leurs pieds plats et devront vivre avec.

      Mais quoi qu’il en soit, faire l’essai sera une expérience positive, car rien ne vaut un pied plus mobile et en bonne santé pour éradiquer vos douleurs de genoux, hanches, dos…

  7. Florence dit :

    Salut Geoffrey,
    passionnant cet article et très complet!
    J’avais renoncé au footing depuis bien longtemps suite à des tendinites à répétition. Mon homéopathe ne m’avait pas encouragé à continuer, disant que le footing était à l’origine de micro traumatismes. Je me suis donc plutôt orientée vers la marche active.J’ai 3 questions: est ce que le footing pratiqué avec les chaussures dont tu parles peut malgré tout continuer à créer ces micro traumatismes ? Est ce que la marche active est préférable ? Est ce qu’il vaut mieux pratiquer celle ci avec ce même type de chaussures ?

    • Salut Florence :-)

      Content que cet article te plaise, c’est un sujet d’actualité qui risque de faire encore parler de lui.

      L’Homme est fait pour courir, nous l’avons fait pendant des millions d’années et notre corps est parfaitement adapté à cela ! Ce sont les petits stress que nous lui faisons subir chaque jours qui lui permettent de s’adapter et d’en ressortir plus fort.

      Le corps humain n’est pas une machine qui s’use avec le temps, la plupart des cellules d’un corps humain ont moins de deux ans. (Notre intestin se renouvelle intégralement tous les 3 jours, les cellules de la rétine se renouvellent tous les 10 jours, notre foie, notre pancréas, notre rate et nos poumons sont intégralement renouvelés en 300 à 500 jours. Même notre squelette est intégralement régénéré tous les dix ans !).

      Les tendinites ne sont donc pas liées à « l’usure » provoquée par de quelque-conques (micro)traumatismes, même si ils en sont le déclencheur. Ce sont les déséquilibres ou les carences qui empêchent le corps de se régénérer correctement qui en sont la véritable cause.

      Les tendinites résultent d’une fragilité des tissus conjonctifs, parce que ceux-ci sont déjà endommagés par une inflammation chronique.

      Cette inflammation peut être due à de multiples facteurs (alimentation, mode de vie, surmenage, stress, énergétique, …) mais voici une piste qui d’après moi est primordiale :

      L’équilibre acido-basique : une alimentation anti-inflammatoire viendra à bout de quasiment toutes les tendinites chroniques, il y a d’excellents livres sur ce sujet. Tu peux te renseigner sur internet à ce propos.

      Les émonctoires : Ce sont les portes de sortie des toxines de l’organisme. Les gens qui sont sujet aux tendinites ont dans 99% des cas un foie qui fonctionne mal, congestionné. Des changements alimentaires permettront au foie et au autres émonctoires de mieux fonctionner.

      En gros, il faut tester l’arrêt des produits laitiers, manger plus de légumes (de qualité), éviter tous les sucres à index glycémique élevé (donc tous les aliments industriels), et augmenter sa consommation d’acide gras poly insaturés notamment omega 3 pour leur effet anti-inflammatioire. Ce n’est qu’un résumé mais tu trouveras toutes les infos sur des sites comme http://www.lanutrition.fr ou dans les livres sur le sujet.

      Concernant les chaussures minimalistes, elles demandent évidemment un temps d’adaptation, mais ensuite elles permettent au corps d’utiliser tous ses outils d’amortis. Elles sont très agréables pour la marche, la course à intensité modérée, ou même le sprint.

      J’espère que mon message t’aura apporté quelques éléments de réflexion :-)

      Geoffrey

  8. Kenan dit :

    Salut Geoffrey.

    Je suis toujours aussi satisfait de mes Fivefingers.

    Je me suis même commandé le modèle Spyridon LS beaucoup plus adapté à la randonnée.

    Pour info ton code marche toujours et en plus des 10% de remise, il permet maintenant d’avoir les frais de port offerts pour une livraison en France Métropolitaine (6 euros)

    C’est parfait tout ça! :)

  9. Salut Kenan, content d’avoir de tes nouvelles :-)

    Je suis également tenté par les spyridon elles ont l’air de donner un bon maintien latéral pour le running en milieu « hostile » ou pour les activités qui nécessitent plus d’adhérence.

    Tiens moi au courant des différences que tu ressens :-)

    Content que le code fonctionne toujours, je ne manquerai pas de m’en servir à nouveau !

  10. Benoit dit :

    Salut à tous,

    Merci beaucoup pour cet article.
    D’un certain point de vue la course pied nu peut se rapprocher de l’earthing, qui consiste a simplement marcher pied nu.

    De mon coté, je me rend compte que tout ce qui nous rapproche de la nature et de ce pour quoi nous somme fait à l’origine est bon à prendre.

  11. diabolikelf dit :

    zut je voulais m’acheter d’autres chaussettes mais le code promo ne marche plus! je n’arrive pas à trouver des chaussettes à orteil ailleurs que dans cette boutique!

  12. Franck dit :

    Bonjour,
    Je viens de découvrir les chaussures minimalistes grâce à Cédric Anicette du blog forum attitude. Après avoir lu votre article, je suis très tenté d acheter des vibram car j aime écouter mon corps, les sensations, et je n aime pas particulièrement porter des chaussures, cependant il est dangereux en milieu urbain d être pieds nus, de plus j adore marcher. J aimerai savoir si cela vaut le coup de les acheter juste pour de la marche à pieds rapide et si elles peuvent remplacer des chaussures de ville, si on peut les porter tous les jours des le départ pour se déplacer ou s’il y a quand même un temps d adaptation pour la marche.

    Merci et bravo pour votre blog

    • Bonjour Franck,

      les chaussures fivefingers peuvent être portées en ville mais le style est assez marginal! Pour ma part j’ai des chaussures minimalistes de la marques vivo barefoot pour la ville. Les 5fingers sont géniales pour la courses ou la marche. Pour la marche, pas besoin de période d’adaptation. Pour la course, quelques semaines de courbatures dans les mollets :)

      Geoffrey

Laisser un commentaire

Notifiez-moi des commentaires à venir via email.
Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.