web 2.0

Ondes cérébrales et relaxation

ondes cérébrales et relxationLa science nous permet aujourd’hui d’expliquer des phénomènes physiologiques qui peuvent nous être d’une aide précieuse dans notre recherche du bien-être et de la détente corporelle.

La compréhension des ondes cérébrales, dont font partie les fameuses ondes alpha, va vous permettre de mieux vous connaitre et d’utiliser de nouveaux outils pour vous détendre et améliorer certaines de vos capacités.

Ondes cérébrales

Notre cerveau produit constamment des impulsions électriques qui peuvent être mesurées par un appareil appelé l’EEG (électroencéphalogramme), inventé en 1929.

Ces ondes cérébrales sont le résultat de l’activité électrique du cerveau. L’influx nerveux fonctionne en relative cohérence et de façon rythmique : les neurones s’activent ensemble (plus ou moins), comme une pulsation, puis se calment, puis s’activent de nouveau.

Ces ondes cérébrales sont mesurées en hertz, 1 hertz correspondant à une ondulation par seconde.

Si le graphique enregistré par l’EEG est plat, c’est qu’il n’y a pas d’activité cérébrale. Un cerveau actif génère des ondes que l’on peut classer en 4 ou 5 fourchettes, dont les appellations viennent du grec ancien :

  • Ondes delta : de 0,5 à 4 Hz : les plus lentes des ondes cérébrales, elles ont une amplitude forte. Elles sont obtenues chez un sujet en état de sommeil lent et profond.
  • Ondes thêta : de 4 à 7 Hz, celles de la relaxation profonde, en plein éveil, atteinte notamment par les méditants expérimentés.
  • Ondes alpha : de 8 à 13 Hz, celles de la relaxation légère et de l’éveil calme. On attribue aux ondes alpha, le pouvoir d’améliorer les capacités d’apprendre, et on les observe en plus grande proportion chez les gens ayant une pensée positive.
  • Ondes bêta : 14 Hz et plus, celles des activités courantes. Elle témoignent d’un état attentif, éveillé, les yeux ouverts. Étrangement, les ondes cérébrales passent au bêta pendant les courtes périodes de sommeil avec rêve (sommeil paradoxal), comme si les activités du rêve étaient des activités « courantes ».
  • ondes gamma : plus de 30 ou 35 Hz, elles témoigneraient d’une grande activité cérébrale, comme lors de la résolution d’un problème.

Les hémisphères cérébraux

Le cerveau est divisé en deux hémisphères cérébraux, eux-mêmes subdivisés en aires cérébrales, qui ont chacune des fonctions particulières.

Par exemple, chez 95% des humains droitiers, l’aire de Broca est située dans l’hémisphère gauche et gère le langage, c’est une des premières à avoir été mise en évidence.

En ce qui concerne les hémisphères, on sait qu’ils fonctionnent le plus souvent dans une relative indépendance, et que le gauche, généralement dominant, est le siège de la logique et du rationnel, tandis que le droit est celui de la créativité.

Synchronisation des ondes cérébrales

La fréquence des ondes cérébrales varie selon le type d’activité dans lequel on est engagé et il est difficile, sans être entrainé, de contrôler ses rythmes cérébraux. Par exemple, une personne stressée générera sans le vouloir des ondes bêta et c’est ce qui l’empêchera de trouver le sommeil.

Il existe depuis quelques années plusieurs méthodes qui permettent de ralentir ou d’accélérer les ondes cérébrales ou encore synchroniser les ondes de l’hémisphère droit avec celles de l’hémisphère gauche.

Les effets recherchés sont variés :

  • apprendre beaucoup plus rapidement
  • développer son imagination et sa créativité
  • entrer plus facilement dans des états de relaxation ou de méditation profonde
  • améliorer son sommeil
  • améliorer ses fonctions immunitaires
  • surmonter des problèmes de timidité, confiance en soi, stress, et modifier certains traits de son caractère.
  • atteindre ce que l’on appelle des états « non ordinaires » de conscience pour arriver à effectuer des rêves éveillés ou des voyages hors du corps

Ainsi, simplement en écoutant des enregistrements audios conçus à cet effet ou en utilisant des appareils ou des logiciels informatiques émettant des signaux lumineux, semblables à des stroboscopes, il est possible d’influencer à sa guise les ondes émises par notre cerveau, et profiter des effets recherchés.

Les battements binauraux

Nous avons vu qu’il est possible de modifier le rythme des ondes cérébrales, mais faire adopter le même rythme par les 2 hémisphères du cerveau, c’est un pas de plus. Il semble que plus les hémisphères fonctionnent au même rythme, plus on se sent bien. Cela améliorerait même les performances mentales et intellectuelles, puisque la logique (cerveau gauche) et la créativité (cerveau droit) agiraient alors en synergie.

C’est ce que l’on obtient lorsque l’on produit les battements binauraux, une technique découverte par le Dr Gérald Oster de l’école de médecine du Mont Sinaï à New-York et qui a été popularisée par l’Institut Monroe aux États-Unis.

Lorsque l’on écoute dans des écouteurs stéréo, deux sons similaires mais sur des fréquences légèrement différentes, les neurones du cerveau adoptent une fréquence égale à la différence. Par exemple si l’oreille droite perçoit un son à la fréquence de 500 Hz et l’oreille gauche un son à la fréquence de 495Hz, le cerveau adoptera une activité à la fréquence résiduelle de 5Hz (un état de la zone Thêta, qui correspond à une profonde relaxation ou état d’auto-hypnose). Ces battements binauraux permettent donc d’induire la synchronisation des ondes cérébrales des deux hémisphères.

À moins d’être un méditant très expérimenté, ou un expert en certaines techniques de relaxation, il est quasiment impossible d’atteindre facilement et rapidement de tels états.

On peux trouver facilement des enregistrements dont la musique ou les sons de la nature suscitent de façon naturelle des ondes alpha propices à la détente. Il existe aussi des enregistrements dans lesquels on a intégré des sons de type alpha ou bêta dans le but précis d’induire un état de relaxation ou de concentration. Ces enregistrements, parce qu’ils ne contiennent pas de battements binauraux, peuvent être écoutés sans écouteurs. Généralement, le programme suit une progression pour amener le rythme des ondes cérébrales à la fréquence désirée en 30 ou 40 minutes.

Essayez les battements binauraux par vous même !

Il existe de nombreux sites qui proposent des enregistrements composés avec des battements binauraux. J’ai testé pour vous quelques-uns d’entre eux et j’ai sélectionné l’expérience musicale ‘Synchronisation Cérébrale‘ par Phoebus.

C’est un outil très puissant pour déclencher un état de conscience modifiée grâce auquel vous allez pouvoir percevoir des sensations et des émotions jusque là inaccessibles.

« Synchronisation Cérébrale » s’écoute avec un simple casque stéréo, pendant une quinzaine de minutes, au minimum 3 fois par semaine.
Dès la première écoute, vous allez vous sentir très détendu(e), dans un état de conscience proche de celui perçu lors de l’endormissement.
Mais vous ne vous endormirez pas. En effet, un train de battements binauraux va vous maintenir éveillé(e).


Ces articles devraient également vous intérésser:

4 réponses à “Ondes cérébrales et relaxation”

  1. Rudy dit :

    Un tout grand merci pour ces informations très claires qui sont bonnes à rappeler. Lors de ma lecture, j’ai écouté ,avec un casque stéréo,le premier enregistrement proposé, et je dois bien avoué qu’il ne m’a pas fallu plus de 5 min pour atteindre un état d’apaisement et obtenir une certaine sensation de sérénité.

    Merci pour cet agréable voyage.

    RudyB

  2. Merci pour ton commentaire Rudy.

    Je trouve que le stéréo de ces musiques binaurales apporte un gros plus dans la relaxation!

  3. dina dit :

    Merci pour la relaxation, ça valait le coup: je me sens calme et apaisée, prête à tomber dans un sommeil profond…

  4. Jacques Delouan dit :

    Je connais depuis plusieurs années ce type d’enregistrements. J’en ai acheté pas mal sur le site http://www.mental-waves.com qui proposent des sons isochrones, beaucoup plus puissants que les sons binauraux. Je peux vous dire que j’ai vécu des expériences extraordinaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *