web 2.0

Les fondamentaux du massage

Note : cet article invité a été écrit par Julia, qui fait des massages à Nice.

massageNous nous sommes tous interrogés un jour sur les techniques et savoirs faire qu’il nous faudrait mobiliser pour être un bon masseur. Certes, des chanceux pourront dire que le massage, du moins sa pratique au domicile, est avant tout affaire de ressentie, de sensation, de sensibilité. Il est pourtant tout un ensemble de fondamentaux que l’on peut facilement assimiler et mettre en pratique pour réaliser un bon massage.

Nous n’aurons pas ici la prétention de vous transformer en un professionnel du massage ou une machine divine prodiguant le bien-être absolu par un simple toucher… Cela dit, en suivant nos conseils éclairés, vous devriez rapidement épater vos partenaires, au du moins les détendre efficacement

Le massage est un contact, une caresse, un effleurement plus ou moins vigoureux. Il se dose et se rythme en fonction de la réceptivité du massé et de la sensibilité du masseur. Cette compréhension et empathie pour votre partenaire est évidemment la clé pour un bon massage. N’appliquez donc pas une recette à la lettre tel un bon soldat mais ressentez et vivez le massage comme un échange, un partage. C’est là la meilleure approche pour apprendre le massage.

Deux bras, une tête, un millions de possibilités

Que faire face à au corps qui se dresse (ou s’allonge) devant vous? Les possibilités sont multiples… Le corps se masse en effet de la tête aux pieds, dans ses moindres recoins. Usuellement, la nuque, les tempes, les voûtes plantaires, les épaules, le dos sont les endroits qui remportent le plus de suffrages. Mais depuis le cuir chevelu jusqu’aux orteils, chaque centimètre de peau peut faire l’objet d’une technique de massage maitrisée. Encore faut il choisir les bon gestes et mouvements.

Il existe une infinité de techniques de massage, en fonction des besoins de chacun et des résultats que l’on souhaite obtenir. Si votre démarche est purement ludique, vous pouvez vous contenter de suivre votre inspiration du moment. Mais si vous souhaitez faire du massage un grand moment de sensualité, détente, relaxation ou ressourcement, lisez donc nos prochaines lignes.

Le massage du dos

Les massages du dos comptent sans doute parmi les massages les plus populaires. Les muscles du dos sont constamment sollicités et il n’aura échappé à personne que la zone est particulièrement sujette aux douleurs. Le mal de dos est ainsi souvent identifié comme l’un des fléau de la vie moderne.

Premier confort à adopter pour un massage du dos, l’utilisation d’huiles de massage. En appliquant généreusement de l’huile sur le dos, les doigts glisseront sur cette immense surface de peau. Partez du bas du dos pour remonter jusqu’au épaule et revenez vers le bas.

Commencez toujours par un léger effleurage tout le long du dos, en partant des fesses vers le cou, en suivant la circulation sanguine vers le cœur (10-20 fois).

L’intensité du massage doit être progressive et monter en puissance. Commencez donc par des mouvements doux et voluptueux, des caresses.

Massez les épaules, en descendant le long des bras pour ensuite remonter vers le cou. Puis passez progressivement à un pétrissage. Avec la paume des mains, appuyez le long des deux cotés de la colonne vertébrale en partant du bas du dos pour monter vers la base du cou. Répétez l’opération plusieurs fois selon la tolérance du partenaire.

Vous pouvez ensuite enchainer avec un pétrissage circulaire, en suivant le même parcours mais en appuyant plus avec les doigts pour que le massage soit plus profond.Vous pouvez répéter ceci plusieurs fois, en alternant avec d’autres techniques de massage, mais terminez le massage par des mouvements doux comme un effleurage léger des fesses vers la base du cou. Privilégiez l’extrémité de vos phalanges pour cette dernière phase…

Le massage des pieds

Les pieds sont parcourus de terminaisons nerveuses. La réflexologie nous enseigne qu’en massant certaines de ses zones sensibles, on peut stimuler toutes parties du corps. Pour un bon massage des pieds commencez par masser l’ensemble du pied avec le plat des mains pour l’habituer au toucher. Prenez-le entre vos mains et massez-le fermement des orteils vers les chevilles. Revenez ensuite vers les orteils en relâchant un peu la pression. C’est un mouvement idéal pour réchauffer les pieds froids. Répétez plusieurs fois.

Avec les pouces, prenez le pied dans vos mains et cherchez les sillons qui séparent les tendons.

Remontez le long de chaque tendon jusqu’à la cheville en exerçant des petits mouvements circulaires avec vos pouces. Répétez trois fois par sillon.

Jouez avec les orteils. Une main tient le pied pendant que l’autre masse chaque orteil séparément en les faisant rouler entre vos doigts. Tirez-les ensuite l’un après l’autre doucement vers vous.

Prenez tous les orteils dans la main et fléchissez-les doucement vers l’arrière, puis vers l’avant.

Alternez vos gestes. Soutenez par exemple le pied en plaçant vos doigts dessus et vos pouces dessous. Posez un pouce sur l’autre et effectuez de petits cercles en vous déplaçant sur la plante des pieds de la base des orteils au talon.

Pour finir, Placez une main sous le pied et l’autre au-dessus. Tenez le pied entre vos mains pendant environ cinq secondes.Puis, en moulant bien le pied, laissez glisser vos mains jusqu’à la pointe des orteils. Répétez trois fois.

Les massages de la tête

Le crâne: le crâne nécessite un massage un peu ferme à la limite du grattage. Nul besoin de recourir aux ongles pour autant, du moins dans un premier temps. Il est pratiqué du bout des doigts. On place ses dix doigts en éventail autour de la tête, les pouces vers le bas (à la base du crâne et en haut de la nuque). Commencez par déplacer le cuir chevelu en maintenant vos doigts en position. Progressez en englobant toujours le crâne de vos dix doigts, les deux petits allant jusqu’aux tempes. Resserrez et écarter vos doigts en effectuant des petites rotations appuyées. N’hésitez pas à glisser vos auriculaires jusqu’aux sourcils et vos pouces de derrière les oreilles à la nuque.

La nuque: la nuque est un endroit très sensible qui apprécie particulièrement le contact d’un massage. Le massage de la nuque est particulièrement relaxant et apaisant vis à vis du stress accumulé. En effet, le muscle trapèze qui recouvre la nuque occupent une place essentielle puisqu’il occupe toute la région supérieure du dos. Contentez vous donc de passer langoureusement vos doigts sur la nuque du haut vers le bas puis du bas vers le haut. Accompagnez ce mouvement d‘une légère rotation à l’aide de vos pouces en suivant cet axe.

Le visage: le visage également peut tout à fait faire l’objet d’un massage. Toutes ses arêtes sont sensibles et se détendront sous l’action de pincement du pouce et l’index replié. Pommettes, sourcils, coins externes des yeux, creux des joues, base de la mâchoire, menton, sous le menton, entre le nez et la bouche, entre la bouche et le menton, le contour des oreilles et les deux muscles qui sont de chaque coté de la gorge, depuis la base de l’oreille jusqu’au départ du buste, dans l’ordre et dans le désordre, n’hésitez pas à explorer toutes ses aspérités sans appuyer excessivement évidemment car cela doit être agréable et parfaitement indolore.

On notera que les fesses (par pétrissage), les mains, et les jambes (mollets) constituent également des zones privilégiées du massage. Dans tous les cas, si des questions ou interrogations subsistaient quant au manières de pratiquer les massages, n’hésitez donc pas observer directement des professionnels à l’œuvre dans de nombreuses vidéos que vous pouvez trouver par exemple sur youtube.

Ou si vous habitez à Nice, venez me voir au cabinet pour un massage.


Ces articles devraient également vous intérésser:

7 réponses à “Les fondamentaux du massage”

  1. Aziza dit :

    Excellent conseils ! Selon moi, le massage constitue tout un art, et même si l’on peut avoir des prédispositions, il faut maîtriser des techniques fondamentales. Il m’arrive pourtant de tester toutes sortes de mouvements issus de mon imagination qui plaisent énormément, il suffit d’être créatif et extrêmement sensible à la perception du massé.

    Ça me donne envie d’un bon massage… :)

    Merci, et bonne continuation !

    • Bonjour et merci pour ton message Aziza.

      Tu as raison, comme dans beaucoup de disciplines, plus on apprend de « techniques », plus on utilise son cerveau gauche et on oublie de se laisser guider par ses ressentis (cerveau droit).

      Mieux vaut connaitre les bases puis se lancer et explorer avec empathies les réactions de son ou sa partenaire.

  2. Je rêve d’un bon massage !
    Ou non, d’un masseur juste pour moi au bureau, pendant que je compsoe sur l’ordinateur ;)

    Bise

    Shana *

  3. Bonjour Shana :-)

    Offre toi un petit massage, je suis sur que tu as l’embarra du choix sur Paris!

  4. Nicolas dit :

    Rien qu’en lisant l’article, on se sent déjà mieux…En tant que sportif, j’utilise énormément…l’automassage, à l’aide d’un rouleau. Les vertus sont énormes en terme de préparation à l’effort et surtout récupération après l’effort. C’est aujourd’hui un élément indispensable de mon entraînement.

  5. Céline dit :

    Article intéressant et Nicolas a raison, c’est agréable de se le faire soi-même ne serait ce que quelques minutes par jour pour soulager ses jambes par exemple. Rien de tel que d’utiliser des huiles de massage à base d’huiles essentielles pour plus d’efficacités !

  6. Stéphanie dit :

    Habitant en Thaïlande, j’ai eu l’occasion d’apprendre plusieurs techniques de massage et c’est vraiment intéressant. Ici il y a moyen de se faire masser partout, même a l’entrée des super marchés et le massage fait partie intégrante de la vie. A quand ceci en France ou en Europe?

Laisser un commentaire

Notifiez-moi des commentaires à venir via email.
Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.