web 2.0

Thé vert: origine et bienfaits

L’histoire du thé vert commence en Chine, il y a environ 4500 ans. La légende raconte que c’est par hasard que l’empereur Shen Nong, qui avait l’habitude de faire bouillir son eau pour la purifier, découvrit le thé…

En effet un jour il fit bouillir l’eau sous un arbuste, il s’assoupit, et pendant son sommeil, quelques feuilles de cet arbuste tombèrent dans l’eau…

A son réveil, l’empereur goûta à cette infusion au parfum agréable et la trouva merveilleuse. Il décida alors de développer des jardins de cet arbuste (le théier ou Camellia Synesis), et incita ses sujets à faire du thé leur boisson favorite…

Ainsi naquit la liaison entre l’Asie et la plante miraculeuse Camellia Synesis.

La méthode primitive de fabrication née à cette époque-là est toujours utilisée aujourd’hui pour fabriquer du thé en Asie.

Pourquoi cet engouement pour le thé vert ?

L’engouement que l’on constate depuis quelques années pour le thé vert est vraiment extraordinaire !

De nos jours, le thé est la première boisson consommée au monde après l’eau. Il se boit chaque jour environ 1200 milliards de tasses de thé par an ou 36000 tasses chaque seconde dans le monde.

Ses bienfaits sur la santé, reconnus depuis bien longtemps par la médecine traditionnelle chinoise, ont été mis en évidence par différentes études scientifiques.

Le thé vert se retrouve de plus en plus souvent dans la composition des produits naturels pour la santé, dans les cosmétiques, pour la beauté ou le traitement anti-âge, crèmes antirides. Il est ce que l’on appelle le « vrai thé ». Cela signifie qu’il n’a pas subi d’oxydation pendant le traitement.

Pour produire du thé vert, les jeunes feuilles et bourgeons, fraîchement récoltés sont passés rapidement à la vapeur d’eau bouillante comme au Japon, ou dans des casseroles en cuivre, comme en Chine, environ 5 minutes.

Cette étape est réalisée afin de désactiver les enzymes végétales qui font démarrer le processus naturel de fermentation du thé. Les feuilles sont ensuite roulées puis séchées.

Ce processus empêche donc la fermentation des feuilles et donne ainsi un produit sec, stabilisé, prêt à consommer, riche en antioxydants et riche en tanins. Les feuilles gardent ainsi leur couleur verte.

Les Bienfaits du Thé Vert

Depuis quelques années, le thé vert a un grand engouement dans les autres pays. Il est consommé en infusion, son effet stimulant se ressent dès la première tasse, et ses bienfaits entre 1 à 3 tasses par jour.

Cet aspect stimulant de la théine dure bien plus longtemps que la caféine.

Après avoir bu une tasse de thé vert l’organisme bénéficie de son action antioxydante pendant environ 3 heures.

Nous l’avons vu, l’atout majeur du thé vert vient de ses puissantes vertus antioxydantes, grâce à la présence de polyphénols et de flavonoïdes, lesquels permettent de lutter efficacement contre les radicaux libres. Les radicaux libres sont instables et recherchent d’autres électrons avec qui ils pourraient s’associer. Ils agissent dans notre corps comme des terroristes, volant les électrons ou atomes d’autres molécules saines pour s’associer. Dans ce même temps, ils détruisent les cellules saines, les décomposant et les réarrangeant de façon différentes de celles que nous avions à notre naissance.

De nombreuses études scientifiques ont démontré que l’épigallocatéchine (EGCG), avait de nombreuses propriétés : il ralentit le vieillissement de la peau, diminue les différents risques de maladies cardio-vasculaires, les risques d’accidents vasculaire cérébraux, les risques de thromboses, abaisse le taux de cholestérol, il stimule et régularise les battements du cœur, soulage les inflammations, prévient les caries et réduirait même les dommages provoqués par le rayonnement radioactif…

Les buveurs de thé vert ont de meilleures capacités cérébrales que les buveurs de café ou de thé noir, et sont une cible moins fragile pour les maladies neuro-dégénératives.

L’EGCG est également l’une des nombreuses catéchines du thé vert dont les chercheurs étudient la capacité à prévenir certains cancers. Les catéchines font partie de la classe des flavonoïdes, des substances qui donnent un goût amer aux feuilles de thé vert et qui sont des antioxydants très importants.

Le thé et le café :

La caféine agit différemment dans le corps suivant qu’il s’agisse du thé ou du café.

La caféine du café s’infiltre rapidement dans le sang, produisant de suite un pic d’intensité avec un effet d’excitation spontanée, qui retombe au bout de 2 à 3 heures.

Tandis que l’effet stimulant de la caféine dans le thé, agit sur une plus longue durée, entre 6 et 8 heures, de manière uniforme, et sans donner de palpitation.

C’est pourquoi le thé est réputé « stimuler sans énerver ».

Astuce: Si vous voulez boire un thé le soir ou en fin d’après midi, laissez infuser votre sachet de thé pendant une minute et demi, et jetez l’eau. En effet la théine et la caféine du thé vont en grande majorité se répandre dans l’eau durant la première minute de l’infusion.

Le Thé Vert ralentit le vieillissement cutané

Une étude menée au « Case Western Reserve University » à Cleveland, dans l’Ohio, a démontré que boire quatre tasses de thé vert par jour protégeait la peau des méfaits du soleil et des rayons ultraviolets.

C’est probablement dû au fait que l’exposition aux rayons ultraviolets libère des radicaux libres et que le thé verte lutte contre ces radicaux et les neutralise.

Bien sûr, boire du thé vert ne remplace pas l’utilisation de produits adaptés comme la crème solaire lors d’expositions.

Ces mêmes radicaux libres, agissant de manière incontrôlée sont souvent la cause prématurée du vieillissement de la peau comme par exemple les rides et les problèmes cutanés.

Le thé vert protège la peau

  • Il peut être appliqué sur les yeux fatigués pour les reposer ou atténuer les cernes
  • Il peut être utilisé pour rafraîchir le visage, resserrer les tissus de la peau
  • Il peut être appliqué sur la peau pour estomper des tâches ou des imperfections.
  • Il peut aussi être utilisé pour traiter des coupures mineures et des rougeurs. Il est d’ailleurs un traitement efficace pour les coups de soleil.
  • Il peut aussi être appliqué sur un zona ou un herpès, et on peut l’utiliser dans l’eau de son bain pour bénéficier des ses actions relaxantes.
  • Les études les plus significatives montrent que boire du thé vert ou prendre des extraits du thé vert aide à maintenir l’intégrité de l’ADN de la cellule et de la membrane.
  • Il protège des maladies inflammatoires et coronariennes.
  • Le thé vert agit sur les reins comme effets protecteurs en réduisant les toxines urémiques dans le sang.
  • Il nettoie et protège le foie.
  • Le thé vert a la vertu de nettoyer les parois des vaisseaux sanguins, il pourrait aussi être utilisé pour la prévention et peut-être même le traitement, des désordres dégénératifs de l’œil, comme par exemple la rétinopathie diabétique.

Le Thé Vert fait Baisser le Cholestérol

Selon une étude publiée en 2000 par le Journal américain « The American Journal of clinical nutrition », et menée par des chercheurs de l’Université de l’Australie Occidentale, boire du thé vert entraîne une diminution du cholestérol.

Ainsi une consommation de 5 tasses de thé par jour baisserait, au bout de quelques mois, le mauvais cholestérol (LDL), par opposition au bon cholestérol, (HDL).

Les résultats de cette étude ont aussi montré que les lipoprotéines qui durcissent dans le cholestérol sont inhibées, essentiellement par les flavonoïdes présents dans le thé vert, prévenant ainsi le développement d’artériosclérose provoqué par le mauvais cholestérol.

Une autre étude portugaise fait ressortir que la consommation quotidienne de 4 tasses de thé vert diminue le mauvais cholestérol, et donc les risques de maladies cardiovasculaires.

Cette étude a été menée sur un groupe de 29 volontaires, âgés de 22 à 63 ans. Dans un premier temps, les volontaires ont bu 1 litre d’eau chaque jour pendant trois semaines. Pendant les quatre semaines suivantes, ils ont bu 1 litre de thé vert chaque jour, celui-ci étant préparé dans des conditions identiques de température, de durée d’infusion et de concentration.

À la fin de l’étude, les chercheurs ont observé des améliorations significatives du profil lipidique des sujets.

Le mauvais cholestérol, le LDL, a baissé chez 90 % d’entre eux, avec une diminution moyenne de 8,9 % par rapport aux valeurs du début de l’étude.

Une augmentation du cholestérol bénéfique, le HDL, s’est produite chez 69 % des sujets avec une élévation moyenne de 4 %.

Les chercheurs expliquent cette baisse par la composition chimique du thé vert, très riche en flavonoïdes. Il est notoirement connu que le thé élimine les graisses du corps.

Une autre étude menée par Ping Tam Chan et ses chercheurs à l’université Chinoise de Hong-Kong a travaillé sur des hamsters, en les soumettant à un régime haut en graisses, pour élever leurs triglycérides et leurs niveaux de cholestérol.

Les hamsters ont ensuite absorbé du thé vert, pendant quatre à cinq semaines, avec l’équivalence de 3 tasses de thé par jour pour l’homme. L’étude comparait les triglycérides et les niveaux de cholestérol des hamsters qui ont bu le thé avec ceux qui n’ont bu que de l’eau. L’étude a montré que les hamsters qui ont bu le thé vert avaient baissé leurs triglycérides dans le sang et le cholestérol. Les animaux qui ont bu un équivalent humain de 15 tasses du thé vert par jour ont baissé d’un tiers les triglycérides sur le cholestérol total.

Maladies cardio-vasculaires et artériosclérose

Le rôle antioxydant du thé vert agit tout particulièrement sur la prévention des maladies cardio-vasculaires et sur l’artériosclérose, maladies causées en grande partie par le cholestérol, le tabagisme, la sédentarité, la malbouffe…

Dans la « malbouffe » on peut parler de la consommation d’acide linoléique oxydé (oméga 6) consommé en excès dans le monde Occidental, des aliments trop raffinés, également des huiles de cuisson constituées de graisses saturées et chauffées, qui se transforment en peroxydes cancérigènes.

Ces peroxydes provoquent toutes sortes de dégâts dans les organes et la circulation sanguine, en créant un terrain acide, et en développant parasites et maladies.

Le Thé Vert réduit le risque de crises cardiaque

Les chercheurs au Centre Médical « Beth Israël Diaconesse » à Boston, Massachusetts ont mené une étude pour étudier si le thé vert peut améliorer la vie des personnes qui avaient subi des crises cardiaques.

Le test a impliqué 1900 individus. Il a été constaté que les personnes qui buvaient au moins 19 tasses de thé vert par semaine, soit 3 tasses par jour environ, ont réduit leur risque d’une nouvelle attaque cardiaque de 44% au cours des cinq années suivantes, comparés aux personnes qui ne buvaient pas du tout de thé vert. Les personnes qui buvaient au moins 14 tasses par semaine ont réduit le risque cardiaque de 28%.

Le Thé Vert et la perte de poids

Une étude a montré que des extraits de thé vert en capsules avaient augmenté la dépense énergétique quotidienne des participants de 78 calories en 24 heures. Une deuxième étude a indiqué une augmentation de 179 calories pour le même nombre d’heures. Ces résultats sont impressionnants quand on tient compte du fait que la dépense calorique des habitants des pays développés diminue sans cesse à cause de la sédentarisation.

Dans une étude faite à l’Université de Genève, sur l’implication du thé vert dans la perte de poids, les chercheurs ont découvert que la combinaison de caféine et d’épigallocatéchine gallate (EGCG) améliore le métabolisme d’environ 4 %.

Ce qui est paradoxal, toutefois, c’est que, même si le thé vert semble augmenter la dépense énergétique, généralement mesurée pour une période de 24 heures, son effet ne se traduit pas par une perte de poids dans les études cliniques les plus rigoureuses.

Les quantités de caféine et d’ECGC nécessaires pour obtenir des effets probants seraient de six à sept tasses quotidiennes de thé vert bien infusé.

C’est son action diurétique et son effet de drainage qui pourrait lui donner des vertus amincissantes.

Évidement, le thé ne doit pas être sucré ou peu. Préférez le miel si vous souhaitez le sucrer légèrement qui contient un sucre appelé le fructose. Le fructose, contrairement au glucose, a un « Indice Glycémique » (IG) bas et permet une diffusion plus lente du sucre dans l’organisme.

Régimes amaigrissants à base de thé vert

Dans les régimes amincissants, ce sont les jeunes feuilles et les boutons de thé vert non fermentés, qui sont utilisés, afin de garder l’intégralité des substances actives. On utilise le thé vert dans certaines crèmes minceur pour ses qualités désinfiltrantes et lipolytiques, permettant de restructurer en profondeur les tissus et améliorer la circulation. Il agit souvent en synergie avec la caféine et d’autres actifs végétaux.

Le Thé Vert Renforce les Os

Dans une étude, menée par les chercheurs de National « Cheng Kung University Hospital » de Tainan, à Taiwan les chercheurs ont découvert que le thé vert protège et renforce les os. C’est parce que le thé vert contient du fluorure et des flavonoïdes, qui sont connus comme des aliments qui soutiennent le système osseux.

Cette étude a été menée sur 1037 hommes et femmes, âgés de 30 ans et plus et sur leur consommation de thé. Chacun a passé un test sur la densité minérale de ses os.

Il a été constaté que ceux qui consommaient du thé vert depuis plus de dix ans ont une densité osseuse qui est de 6,2 % supérieur à ceux qui n’en boivent pas régulièrement.

Ceux qui consomment du thé vert depuis au moins six ans ont une densité osseuse qui est de 2,3 % supérieur aux buveurs de thé non habituels.

Le Thé Vert Prévient l’Arthrite

Une étude a été menée sur des souris au « Case Western Reserve University » de Cleveland aux Etats-Unis, en 1999. Il a été injecté du collagène à des souris qui souffraient d’arthrite. Les souris à qui l’on faisait boire du thé vert n’ont pas développé la maladie aussi sévèrement que les souris qui ne buvaient que de l’eau.

Ces chercheurs en ont conclu que l’antioxydant présent dans le thé vert possède des propriétés anti-inflammatoires. Ils en ont également conclu qu’en buvant au moins quatre tasses de thé vert par jour, il serait sans doute possible, à long terme, de prévenir l’arthrite rhumatoïde.

Le Thé Vert protège les poumons des fumeurs

Deux différentes études ont été faites, l’une faite par les scientifiques de l’Académie de Médecine préventive à Pékin en Chine, et l’autre par James Klaunig de l’École Universitaire de Médecine d’Indiana à Indianapolis sur les espèces oxygénées actives (EOA).

Ces Espèces oxygénées actives, contenues en grand nombre dans la fumée de cigarette, contribuent à de nombreux problèmes de santé, via l’oxydation des lipoprotéines.

Il a été constaté, sur des fumeurs buvant au moins six tasses de thé vert par jour, que leurs poumons ont subi 40 % à 50 % de moins de dommages concernant les EOA.

Cela signifie que le thé vert pourrait potentiellement baisser, chez un fumeur, le risque de cancer, emphysème, maladie du cœur et autres maladies.

Mais le fait que le thé vert soit si bon pour les poumons ne nous donne pas la permission de fumer !

Les effets anti cancer

Les effets préventifs de cancer par le thé vert et de son constituant principal l’épigallocatéchine gallate (EGCG) sont largement soutenus par les résultats épidémiologique, les cultures cellulaires, les études cliniques et sur des animaux dans la dernière décade.
L’épigallocatéchine-3-gallate (EGCG) est le principal polyphénol présent dans le thé vert qui joue un rôle important dans la prévention des cancers et possède une puissante activité anti-inflammatoire et antiproliférative capable d’inhiber sélectivement la croissance cellulaire et d’induire l’apoptose (mort cellulaire programmée) dans les cellules cancéreuses sans affecter les cellules normales.

Il est aussi efficace dans le traitement des cancers en stimulant et en protégeant le système immunitaire des effets secondaires du traitement par chimiothérapie ou radiothérapie.

Son action contre le cancer agirait au niveau de la prolifération des cellules cancéreuses en empêchant l’angiogenèse (formation de nouveaux vaisseaux sanguins autour des tumeurs cancéreuses).

Il est mis aussi en évidence que boire du thé vert peut aider à inhiber la naissance d’une tumeur.

En 1998 une équipe de scientifiques chinois de l’Institut d’Hygiène d’Aliments et de Nutrition a découvert que boire du thé vert améliore des conditions précancéreuses de la bouche et des symptômes de cancer oral (cavité buccale et gorge).

Chez les participants de cette étude on a constaté qu’en buvant 3 tasses de thé vert par jour pendant six mois, 38 % de malades atteints du cancer de la cavité buccale, ont vu la réduction de leur tumeur – d’une lésion simple ou de lésions multiples – de 30 % ou plus.

En 2006 un groupe de recherches sur des animaux, guidée par le Docteur Jerzy Jankun du Collège Médical de l’Ohio a démontré que l’épigallocatéchine-3-gallate (EGCG) agit comme un bon inhibiteur d’urokinase, une enzyme qui fait grandir les tumeurs.

Les personnes qui ont une consommation d’au moins cinq tasses de thé vert par jour, profitent des hauts niveaux de cet inhibiteur de cellules cancéreuses, en empêchant leurs proliférations.

Plus de recherche et d’essais cliniques sont nécessaires avant d’évaluer d’avantage le rôle du thé vert dans la prévention de cancer.

Autres bienfaits constatés

Grâce à sa stimulation sur le système immunitaire, il peut aussi être utile contre toutes sortes de maladies infectieuses.

Il protège de l’intoxication alimentaire.

Le thé vert aide à prévenir les problèmes dentaires, en éliminant les bactéries responsables des caries et des maladies des gencives.

Il prévient la mauvaise haleine : On dit que boire une ou deux tasses de thé vert par jour peut aider à maintenir une haleine fraîche.

Il est un anti-stress : la richesse du thé vert en théobromine lui confère les mêmes vertus anti-stress que le chocolat, les calories en moins !

 

Inconvénients et contre-indications du thé

Tous ces effets bénéfiques ne doivent pas nous faire oublier qu’aucun aliment au monde n’est une panacée. Le thé possède aussi des inconvénients qu’il faut connaître pour éviter ses effets négatifs.

La médecine chinoise

« Une longue pratique de boire du thé incorrectement réduit les graisses du corps, cause le froid Vide du Foyer Médian. Boire du thé lors de colères est particulièrement inadéquat et entraîne de l’insomnie ».
Shou Yang Cong Shu (Traité ancien des méthodes de santé chinoises).

« Bien que le thé ait l’effet de clarifier le cœur et stimuler la vision, il a de nombreux inconvénients. Il ne doit pas être bu excessivement dans n’importe quelle saison de l’année surtout dans le cas où la personne souffrirait d’insomnie ou celle qui est maigre et faible ».
Sun Zhen Ren Wei Shen Ge Zhu Shi (Livre chinois ancien).

En médecine chinoise, le thé est contre-indiqué dans les cas suivants :

  • Grossesse et allaitement
  • Insomnie
  • Constipation
  • Mictions fréquentes et abondantes, nycturies (émission d’urine plus importante la nuit que le jour) dues à un vide du Yang de la Rate et des Reins.

Le thé reste une boisson rafraîchissante et qui a une action diurétique (favorise la miction), il faut donc en boire modérément, d’autant plus si la personne est frileuse, a les membres ou le nez froids, le tout accompagné de fatigabilité.

De plus, le thé est incompatible avec plusieurs substances médicinales chinoises telles que:

  • Ginseng (Ren Shen): Il neutralise ses effets tonifiants (ce qui ridiculise la commercialisation mercantile du thé au ginseng)
  • Radix Clematidis Chinensis (Wei Ling Xian)
  • Rhizoma Smilacis Glabrae (Tu Fu Ling)
  • Fructus Quisqualis Indicae (Shi Jun Zi)
  • Sclerotium Poriae Cocos (Fu Ling).

Selon la science contemporaine

  • Le thé s’oppose à l’assimilation du fer. Il est donc contre-indiqué en cas d’anémie ferriprive. Pour cette raison, il est déconseillé de boire du thé aux repas. Celui-ci sera pris en dehors des phases digestives c’est à dire 1 heure avant ou 2h minimum après mangé.
  • Le thé peut aggraver un ulcère gastrique ou duodénal s’il est pris à jeun sur un ventre vide. De manière générale, en cas d’ulcère, il faut éviter le thé.
  • Le thé semble s’opposer à certaines substances médicamenteuses et aussi à l’assimilation de certaines protéines. De ce fait, il est également déconseillé de prendre du thé à table ou au même moment qu’une prise de médicament.
  • Par ailleurs, un excès de thé peut induire :
    – des palpitations cardiaques
    – des céphalées
    – des acouphènes
    – une vision trouble

Conclusion

Les bienfaits du thé vert sont nombreux et bien connus. La longue expérience de son utilisation en orient nous à apporter de nombreuses connaissances qui ont été peu à peu confirmées par des études scientifiques.

Il serait dommage de ne pas en profiter d’autant plus que ses saveurs sont vraiment intéressantes.

Je vous rappelle qu’aucun aliment n’est une panacée, et que le bien-être résulte avant tout d’un bon équilibre.

Et vous ?

Ai-je réussi à vous faire gouter ce thé millénaire aux multiples vertus ? Ou alors êtes vous déjà un(e) adepte du thé vert ?


Ces articles devraient également vous intérésser:

3 réponses à “Thé vert: origine et bienfaits”

  1. punzano dit :

    j’ai bien aimé votre article sur le thé vert .

  2. martine dit :

    bonjour
    encore une plante qui nous prouve que la santé est dans la nature. Quand on voit la liste des bienfaits du thé ceci est une preuve. Pour préserver notre santé il suffit parfois de peu de chose , il s’agit de consommer des aliments sains .
    Martine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *