web 2.0

Sourire oui, mais pas trop !

Le sourire est à la base de toutes les interactions sociales et il fait souvent la différence.

Une personne qui sourit  est jugée par les autres comme plus amicale, plus gentille, plus sociable, et aussi, curieusement, plus intelligente. Elle est également perçue comme plus sincère, plus indépendante, et compétente (Lau, 1982).

Mais comment faire la différence entre un « vrai » sourire et un sourire forcé ?

L’impact du sourire sur les autres est-il aussi puissant que nous le pensons, et se forcer à sourire en toutes situations est-il nécessaire ?

Quelques faits intéressants

Plus les sourires s’élargissent, plus les évaluations sont positives.

Une auto-stoppeuse souriante à deux fois plus de chance qu’une voiture s’arrête.

Un barman touche trois fois plus de pourboire dans un bar.

Une personne qui fait un large sourire, découvrant les dents et étirant les lèvres, voit son attrait physique multiplié par deux.

Tous les recruteurs vous le diront, même si la beauté est un critère quand on embauche, à compétences à peu près égales, un sourire, une attitude ouverte, positive, peut faire basculer la décision en faveur du plus laid.

Quand on doit passer des journées entières avec quelqu’un, on préfère s’entourer de gens souriants.

Et qu’en est-il de l’impact du sourire dans la séduction ?

Même si les hommes sourient beaucoup moins que les femmes, le plus stupide des dragueurs sait qu’il doit arborer son plus beau sourire avant de débiter ses fadaises.

En plus de communiquer de la bonne humeur, un sourire est attirant et est une marque de confiance en soi.

De plus, le sourire rassure. Il dit: « Vous n’avez rien à craindre, je suis animé de bonnes intentions. »

Cependant, tous les sourires ne sont pas à prendre argent comptant.

Alors comment faire la différence ?

Le sourire de Duchenne

Dès la seconde moitié du 19ème siècle, Duchenne de Boulogne, un neurologiste français, avait remarqué que les sourires exprimant une joie sincère se différencient des sourires volontaires par la contraction du muscle « orbiculaire de l’oeil », situé autour des yeux.

Paul Ekman, considéré comme l’un des cent plus éminents psychologues du 20ème siècle, dans les années 1980, confirme que nous sommes pour la pluspart incapables de contracter volontairement l’orbiculaire de l’œil. En outre, il démontre qu’un vrai sourire, contrairement au sourire volontaire, déclenche une activité cérébrale dans le lobe frontal, ce qui est considéré comme un signe d’affect positif.

Ekman baptise ce sourire: « Le sourire de Duchenne », expression qui reste encore utilisée aujourd’hui.

Et en pratique, comment on repère un vrai sourire ?

Selon Ekman, le seul endroit qui va révéler la différence est la peau entre les sourcils et la paupière supérieure. Elle va se déplacer légèrement vers le bas dans le sourire sincère et ne bougera pas dans le sourire social ou faux sourire.

Tout le monde peut faire volontairement sourire ses lèvres, mais très peu de gens peuvent contracter le muscle qui entoure les yeux (orbiculaire de l’œil).

De plus, l’ensemble du visage est engagé dans un vrai sourire.

Sourire oui, mais pas trop !

En lisant toutes les études statistiques qui ont été faites sur l’impact du sourire, ont pourrait avoir envie de se forcer à sourire plus souvent. En fait, même si le fait d’arborer un beau sourire peut fluidifier nos rapports sociaux, c’est très mauvais pour la santé.

C’est une étude récente réalisée par le département de psychologie du travail de l’université de Francfort, qui met en évidence que les serveurs, les hotesses de l’air, et les vendeurs, en résumé, tous les professionnels du sourire, sont souvent victimes du syndrome d’épuisement professionnel (burn-out).

Le trop est l’ennemi du peu, et le sourire n’échappe pas à la règle.

Se forcer à sourire trop souvent entraîne un affaiblissement du système immunitaire, accompagné de stress, de dépression et de troubles de la personnalité.

Testez votre aptitude à détecter les faux sourires

Voici un test que j’ai trouvé intéressant, vous devrez d’abord vous positionner en tant qu’optimiste ou pessimiste, puis ensuite noter votre capacité à détecter les vrais et les faux sourires.

Enfin, de nombreux visages vous seront présentés et vous devrez détecter si les sourires sont vrais ou faux.

S’améliorer dans la compréhension du langage du corps ne peut se faire que par un entrainement, il existe de nombreux livres à ce sujet.

Pour le test, c’est ici: Faire le test

Mon résultat est de 16/20, pas mal non ? Et vous, quel est votre résultat ?

 


Ces articles devraient également vous intérésser:

16 réponses à “Sourire oui, mais pas trop !”

  1. Anne-lise dit :

    Bonjour Geoffrey

    Intéressant cet article sur le sourire et très sympa le petit test, mon résultat est de 14 sur 20, peu mieux faire mais bon c’est déjà pas si mal ;)

    J’aime beaucoup cette citation d’Yvon Paré :
    « Le charme et la beauté c’est la fleur de la peau, la danse qui flambe dans un oeil, la lumière que porte un sourire. »

  2. Bonjour Anne-lise ;-)

    Pas mal en effet, je trouve que ce test est plus difficile qu’on ne pourrait le croire :-)

    Jolie citation en effet, merci pour ton commentaire !

  3. Sylviane dit :

    Geoffrey,

    Les anglais ont une expression qui dit pour les gens qui ont un sourire « forcé »: « il rit avec sa bouche et pas avec ses yeux » ce qui confirme le sourire Duchenne.

    En ce qui concerne le burn-out provoqué par le sourire de commande et commercial de certains jobs je suis vraiment étonnée mais finalement c’est compréhensible. Tout le monde met une telle pression sur les employés que ceux-ci deviennent stressés peut-être pas à cause du sourire mais à cause de la pression.

    Donc, il serait souhaitable là encore de garder un bon équilibre.

    Merci pour tes articles différents et intéressants

    • C’est vrai que je ne connaissais pas le trop plein de sourire qui débouche sur un burn-out… Là, j’avoue que je suis étonné également. Je vais faire attention ;-)
      Remarque, je connais une personne qui sourit tout le temps. Et ce qui est certain, c’est que ça m’énerve un peu (beaucoup). Parce que ça ne fait pas naturel et surtout pas sincère. Je me demande même si elle ne sourit pas lorsqu’elle se brûle…
      Sam

  4. Je regrette bien de ne pas suffisamment posséder l’anglais pour faire le test… Mais je serais prête à parier que ma note est élevée : je suis une inconditionnelle optimiste… et j’aime passionnément la vie et les petites joies du quotidien.
    L’article est très intéressant, merci et bonne continuation !

  5. Emmanuelle dit :

    Bonjour Geoffrey,

    Je viens juste de créer mon gravatar, et je ne pouvais résister à laisser ces quelques mots sur ton blog, et surtout un sourire!

    Après mon premier long séjour en Chine, où le sourire est très important dans la communication, je dirai même le fait de rire, d’éclater de rire (cela va beaucoup plus loin que le sourire), un recruteur, m’a dit que j’avais un sourire chinois….. à décoder !

    Emmanuelle

  6. Je suis dans l’ensemble d’accord avec cet article mais le sourire est aussi source de confusion. Beaucoup pensent que sourire est synonyme de faiblesse.
    Le sourire fait aussi peur: avez-vous déjà essayer de sourire à des inconnus dans le métro? Certains se réfugient dans l’ignorance totale quand d’autres l’interprètent plutôt mal.
    Le sourire ne fait pas encore partie de notre culture et c’est bien dommage.

  7. Merci à toutes et à tous pour vos commentaires!

    Je vous souhaite de très bonnes vacances pour ceux qui en profite encore actuellement.

  8. Bonjour,
    étonnant de voir que l’on peut faire un burn out à force de se forcer à sourire, alors rigoler et sourire de bon coeur et naturellement est bon pour la santé alors que le faux sourire fini par nous stresser. La nature est bien faite.

  9. line dit :

    Je suis assez pessimiste, et j’ai eu 20/20 au test. Bernadette : je crois qu’un optimiste détectera moins facilement un faux sourire, justement.

  10. Brigitte dit :

    Bonsoir Geoffrey
    pas trop saisie en anglais mince!!!! sinon j’aime bien les personnes souriantes ok !mais à la longue quand c’est trop forcé les gens n’ont plus ce petit quelque chose qui font tant leur charme!! le sourire des yeux c’est tellement plus touchant moi quand je sourit pas jusqu’au oreilles on me demande si je fait la gueule!!!!c’est agaçant à la fin comme s’il fallait porter un masque à longueur de journée pour toujours paraitre frais dispo !!! ce n’est pas parce que je ne souris pas comme une citrouille que tout va mal!!!au moins je suis sincère avec moi même on peu avoir le sourire au coeur sans ressemler à un smile toute la journée lol ps; est ce ta voix dans enregistrement m p 3 de la méthode Coué? je l’écoute tous les jours!!!

    • Bonjour et merci pour ton commentaire Brigitte.

      Tu as raison porter constamment un sourire lorsque l’on est pas bien n’est pas la solution. Se forcer conduit à l’épuisement et au stress.

      Oui c’est bien ma voix dans l’enregistrement de la méthode Coué, j’espère que mon accent de chti ne te dérange pas, normalement on me dit toujours qu’on ne l’entend pas ;-)

      En tout cas je suis content que l’audio te plaise.

  11. Brigitte dit :

    Bonjour Geoffrey toi un chti????? J’entends aucun accent mis a part un chti zeveux sur la langue qui me dérange loin de là ,la méthode est direct et bien récité!!!! à côté de celles que j’ai pu entendre une voix ramolo de chez ramolo qui m’enervait plus qu’autre chose, Emile Coué son épouse et toi vous êtes mes préferés. je carbure à la méthode depuis février la subliminal 2 fois par jour celle-ci m’interpelle comment as tu fait??? je sais que je ne perçoit rien en ulta son c’est vraiment fabuleux ce truc! j’y suis accro ça me fait trop du bien merci pour tout, ton site est riche de bonnes choses .

  12. Merci Brigitte je suis content que tu apprécies.

    Émile Coué avait compris que le subconscient était plus puissant que tout, malheureusement, les enregistrements originaux de sa méthodes sont de mauvaises qualité, c’est pourquoi j’ai enregistré ma version.

    Pour la technique utilisée par exemple dans la méthode subliminale pour arrêter de fumer, elle est en effet très intéressante et fonctionne bien. On se relaxe en écoutant une musique et on reprogramme son subconscient sans effort!

  13. Luce dit :

    Bonjour !
    Je viens de découvrir ton blog et ses articles très intéressants. Éternelle optimiste, j’ai fait le test et obtenu 15, peut-être Line a-t-elle raison !
    Je ne savais pas que sourire sur commande pouvait altérer les capacités immunitaires, c’est fort !
    Je vais continuer à fouiller et fouiner, histoire de sourire toute seule !
    Merci beaucoup !

  14. Marianne dit :

    Bonjour Geoffrey !
    Je découvre ce blog. Alors merci pour tes articles intéressants ! J’ai fait le test des sourires et j’ai eu 19/20… Etant moi-même une grande rieuse (1,75m. ;-)), je reconnais apparemment facilement les faux sourires… Et il paraît que sourire permet d’avoir moins de rides !! alors allons-y !!
    Marianne

Répondre à Bernadette GILBERT Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *